La pâte polymère (ou pâte Fimo, nom de la marque la plus courante) est une pâte à modeler souple, malléable, facile à travailler. Elle est thermodurcissable. Elle se cuit dans un four ménager à la température de 130° pour une durée maximum de 30 minutes.

Elle est d'usage très polyvalent ce qui la destine à un public très large : de l'enfant de plus de 8 ans à l'adulte. Elle est utilisée pour réaliser des personnages, des objets, des accessoires et très souvent pour créer perles et bijoux.

Les possiblités de création par modelage sont infinies ! La pâte Fimo propose une palette de nombreuses couleurs et d'effets très variés. De plus, la pâte est miscible ce qui permet de créer de nouvelles et somptueuses couleurs grâce au mélange de 2 ou plusieurs pains, ainsi que des motifs multicolores grâce au mélange de strates.

Les techniques

La pâte polymère se présente en pains. Avant de la modeler, il faut bien la préparer pour la ramollir ce qui lui donnera de la souplesse pour le façonnage et de la solidité après sa cuisson. On appelle cette étape le conditionnement Pour les enfants, privilégiez la gamme soft de chez Fimo qui est plus souple.

Ramollir la pâte.

Pour la ramollir à la main, coupez votre pain en plusieurs barrettes de 2mm et malaxez chaque barrette individuellement, puis rassembler pour reformer votre pain. Reprenez le malaxage jusqu’à ce qu’elle soit assez souple et prête pour votre création.

Pour ramollir votre pâte avec la machine à pâte, préparez votre pâte au préalable Dans votre pain, coupez avec votre lame 4 tranches de 2mm. Posez les tranches en les chevauchant les unes sur les autres. Aplatissez les morceaux avec le rouleau pour les consolider.
Passez la pâte à la machine sur la plus grande position.
Pliez en deux la pâte, repassez à la machine, côté pli en premier.
Recommencez ce procédé jusqu’à ce que la pâte s’assouplisse et soit prête pour votre création. 

Le rouleau est un bon outil pour finir de préparer votre pâte
Une fois consolidée, pliez en deux la pâte et repassez le rouleau du sud vers le nord et d’ouest en est.
Otez la pâte régulièrement du plan de travail pour qu’elle n’adhère pas.
Recommencez ce procédé jusqu’à ce que la pâte s’assouplisse et soit prête pour votre création.

Si votre pâte est friable, rajoutez le ramollisseur et malaxez jusqu’au résultat souhaité.

Modeler et sculpter

Bien souvent, on utilise la méthode « des saucisses » ou « boudins » qui consiste à rouler la pâte entre les mains pour lui donner la forme d’un boudin. Puis, superposez plusieurs boudins de couleurs différentes, refaçonnez puis découpez en tranche, ce qui vous donne des effets de marbrures et motifs chatoyants.

Vous pouvez la façonner avec des outils de modelage classique type ébauchoirs afin de sculpter, couper et mettre en forme. La pâte polymère colle sur le bois, utilisez donc des outils métal ou plastique.

Pour créer des formes, utilisez des emportes pièces métal. Vous vous amuserez beaucoup avec la seringue de chez Fimo, qui vous permet de créer des boudins de différentes formes ( demi-lune, cœur, étoile) ,que vous découpez ensuite à volonté.

La pâte polymère se moule également. De nombreux modèles spécifiques à cette pâte existent. 

Pour créer vos perles et bijoux, commencez avec la machine à façonner les perles de formes et tailles différentes. Pour développer votre technique, il existe de très bons livres dédiés à la création de bijoux, vous y découvrirez la technique très impressionnante du millefiori, mais aussi comment créer tout type de canes, perles lentilles, perles au sel…

Pour créer des motifs sur une surface, vous pouvez transférer un modèle en tamponnant la pâte à l’aide d’un véritable tampon latex ou cristal, ou encore à l’aide d’une estampe métallique 

Le perçage

Une aiguille fine et longue, un perce papier, un cure-dent ou un pique à glace sont utilisés, à la fin de la mise en forme de votre réalisation et avant la cuisson, pour percer les trous.
On peut toutefois percer les perles après cuisson grâce à une mini perceuse électrique

La cuisson.

Le durcissement des objets se produit lors du refroidissement et il est normal de constater que la pâte est encore souple à la sortie du four (attention aux brûlures !)

Pour cuir vos objets, protégez les entre deux feuilles de papier sulfurisé. Placez les dans votre four ménager et

Lancez la cuisson, 30mn à 130°C.

On peut la faire cuire à plusieurs reprises, ce qui permettra l'ajout d'élément successif, sur un morceau déjà cuit par exemple... (Ils seront collés par contact pendant la cuisson). Il est possible aussi de la mélanger à d'autres matériaux (qui devront supporter la température du four à 130°)

La finition

Poncer, vernir, cirer…tout est possible !
Certaines réalisations, pour avoir une meilleure apparence, peuvent être poncées au papier de verre puis polies avec un morceau de jean. En effet, le fait de poncer et polir une perle faite en pâte Fimo lui apporte un meilleur éclat lors du vernissage.
Le travail du ponçage se fait au-dessus d’un bol d’eau. Il faut mouiller le papier de verre et poncer en faisant des mouvements circulaires. Une fois finie, lavez vos perles au liquide vaisselle. 

Pour vos bijoux, dorés, argentés, bronze, avec la poudre métal donnez leur une finition réaliste ! Cette poudre est à appliquer avant cuisson.
Le vernissage apporte une brillance à vos créations. Il existe plusieurs vernis pour la pâte polymère et tout dépend du rendu que vous souhaitez avoir: mat, satiné ou brillant. Fimo possède sa gamme de vernis. 
On peut aussi utiliser de la résine cristal ou de la poudre à embosser transparente que l’on utilise pour réaliser des cartes. Leur mise en application est plus délicate, mais le rendu est tout simplement incroyable.

Les supports

Les pâtes

Il existe plusieurs marques de pâtes polymère comme Fimo et Sculpey présentant toutes des caractéristiques propres à chacune. Ces pâtes possèdent une multitude de couleurs et chaque marque dispose de son propre nuancier. Cependant, on peut très bien travailler les deux en même temps. Elles sont miscibles entre elles et on peut ainsi créer une infinité de teintes.

Fimo se décline en 3 gammes:

  • La « Soft » qui est la plus souple et donc facile à modeler, permet de réaliser des détails très fins. Elle est idéale pour réaliser des bijoux.
  • La « Classic » demande un temps de conditionnement. C’est-à-dire qu’il faut la malaxer plus longuement avant de la travailler. Elle a l’avantage de moins se déformer et donc parfaite pour réaliser des figurines.
    Si toutefois vous trouvez que votre pâte est trop dure à travailler, il existe des ramollisseurs comme le Fimo Mix Quick. C’est une pâte transparente qui n’interagit pas sur la couleur. Il suffit de bien la proportionner et la mélanger à sa pâte afin de ramollir rapidement celle-ci.
  • La « Effect » est une gamme de pâte à effet telle que le doré ou l’argenté, des nuances de nacre, des paillettes, des effets de transparence et voire même qui brille dans le noir.
    On utilise plus souvent Fimo car elle se travaille plus facilement et conserve les détails d’un motif.

La Fimo est vendue en bloc de 56gr divisés en 8 parts égales. Il existe aussi des blocs de 350gr. Idéal pour les couleurs les plus utilisées.

La pâte Sculpey est une pâte souple dont les coloris sont assez vifs, même fluos, ce qu’apprécieront les adolescents. Elle se ramollie assez facilement. Elle est vendue en pains de 57gr et divisée en 4 parts.

Le plan de travail

De quoi avez-vous vraiment besoin pour travailler et vous lancez pleinement dans la Fimo?
Vous n’avez pas besoin d’avoir un atelier dédié à vos créations. Ce qu’il vous faut c’est une table où vous pourrez vous étaler et d’une boite pour ranger vos pâtes et votre matériel après. Ainsi vous constaterez que la Fimo ne prend pas plus de place.
Pour protéger la table, utilisez des tapis de découpe que vous recouvrirez de papier sulfurisé. Comme c’est lisse, il ne laissera pas de trace sur la pâte. Celle-ci y adhère mais décollera facilement. 
Chez Fimo, il existe un tapis de protection en plastique de 40x30cm. La pâte polymère n'adhère pas au tapis pour faciliter le modelage. Toutefois l’utilisation d’un cutter n’est pas recommandée sur ce tapis.
Installez vous dans un endroit bien éclairé afin de discerner facilement les couleurs et les nuances.

L'outillage

Pour travailler la pâte polymère, pour débuter, il suffit d’avoir un rouleau, d’une lame de cutter et d’un ébauchoir. Mais plus vous travaillerez la pâte, plus vous apprendrez de nouvelles techniques et bien sûr vous aurez aussi besoin d’outils plus performants. Voici une description des outils dont vous pourrez vous servir pour faire de jolies créations.  

Le rouleau et la machine à pâte

Il existe plusieurs types de rouleaux pour étaler la pâte polymère. En verre ou en acrylique. Mais un rouleau à poignée est plus pratique d’utilisation. Il vous permet de rouler la pâte d’une main tout en la maintenant de l’autre. On peut ainsi contrôler l‘épais de l‘aplat de pâte. Ces rouleaux sont en caoutchouc.

La machine à pâte est vraiment l’outil indispensable pour le travail de la pâte polymère. Cette machine possède des réglages permettant de varier l’épaisseur de la pâte, du plus épais au plus fin. On arrive alors plus facilement à malaxer la pâte, mélanger les couleurs, réaliser des effets de dégradé.  

Le cutter et le scalpel 

Une lame de cutter est un outil essentiel. Elle permet de découper vos morceaux de pâte afin de faciliter le conditionnement. Mais surtout pour découper formes et boudins Il doit être bien tranchant pour éviter d'écraser la pâte ou de déformer la forme d'origine.  

Les emporte-pièce

Il existe différents emporte-pièce, de toutes formes et de toutes tailles. Ils sont en métal ou en plastique. Ils permettent de réaliser de nombreuses pièces identiques. Vous pouvez en trouvez au rayon enfant ou dans les ustensiles de cuisine.  

La seringue à pâte

Outil indispensable pour réaliser des serpentins réguliers et facilement. La seringue est en métal. Elle est vendue avec des embouts interchangeables de différentes formes et de diamètres. Pour l’utiliser, vous placez votre pate polymere dans la seringue, puis par pression, le piston expulse la pâte, et qui grâce aux différents embouts, fait sortir des ficelles de pâte, des torsades, ou des petites étoiles.

On l’utilise souvent pour faire des cheveux pour les figurines ou pour enrouler les serpentins autour d’une perle.

Les roller-bead ( machine à perle )

Un instrument efficace qui permet de réaliser des perles parfaites, identiques et en grand nombre. Il existe différentes machines pour différentes formes et tailles de perles : rondes, toupies, ovales…

L’utilisation de cet instrument est assez simple. Mais l’important c’est de savoir doser la quantité de pâte que l’on poser dans les tranchées. Ensuite il vous suffit de faire coulisser les plaques de plexiglas, afin de former les perles.

Les ébauchoirs

Outils très pratique avec différentes formes d’embouts et de tailles. En plastique, en métal ou en caoutchouc. Destinés au travail de l’argile, on s’en sert pour sculpter, graver, lisser, façonner, texturer.

Les poudres métalliques et poudre à embosser.

Poudre métallisée, or, argent ou de couleur, donnant un aspect brillant. Très couvrantes. A passer au pinceau ou au doigt sur la pâte cuite ou crue. Attention, portez un masque à l’utilisation de cette poudre car elle est volatile.

Paillettes

Mélangées à la pâte, les paillettes donnent un aspect prodigieux à vos créations.

Les moules

En silicone, en céramique, en plastique ou en Fimo fabriqués maison. Ces moules vous permettront de faire des réalisations en grands nombres.

Les feuilles de métal

Les feuilles d’or ou d’argent, sous forme de feuilles carrés ou de copeaux, apportent à votre création une touche chic.

Les tampons et objet de texture

Les tampons, en caoutchouc ou en silicone, donneront de la texture à vos créations. Il existe une grande variété de tampons.

Cependant toutes sortes d’objets à porter de main vous permettra des donner de la texture à votre pâte par simple pression : des boutons, des capuchons de stylo, des coquillage, du tissus, papiers peints à relief, grillage, des estampes… Cette méthode vous permettra aussi de créer vos propres plaques de texture.

La peinture et encres

La peinture acrylique ou la peinture à huile conviennent à la pâte polymère. La peinture acrylique sert à repeindre une pièce. La peinture à l’huile est idéale pour teinter la pâte et créer des effets dans la matière.

Les tampons encreurs permettent de révéler les textures sur les pâtes cuites. Utilisez les encreurs à séchage lent, car ils sont à base de pigments et colorent parfaitement la pâte et de plus avec les poudres à embosser vous obtiendrez du relief sur votre pâte.

La colle

Utilisez des colles contacts, époxy pour vos créations. D’une pâte parce qu’elles sèchent rapidement, qu’elles n’attaqueront pas la pâte et ne laissera pas de dépôt blanchâtre sur vos créations. Vous pouvez aussi les utiliser pour coller des apprêts lors de la réalisation de vos bijoux.

Le vernis

Un fois vos créations cuites, vous pouvez les vernir. Utilisez un vernis à base d’eau. Car certains vernis à solvant ne sèchent pas complètement ou réagissent mal avec la pâte ou au contact de l’eau. Il existe différentes finitions : mat, satiné ou brillant.

Les apprêts et fils à bijoux

Pour créer vos bijoux, vous aurez besoin de fermoir, d’anneaux, de tiges, métalliques, de plombs de serrage… que vous trouverez au rayon Perles et Bijoux. Sans nickel, donc les risques d’allergies sont limités. Vous avez un large choix dans les apprêts et vous permettent ainsi de donner une touche de fantaisie à vos créations.

Les tiges métalliques et les anneaux, lors de la confection de pendentifs ou de breloques, peuvent passés au four avec votre pâte.

Pour vos fils, choisissez selon votre modèle : fil nylon,liens cuir, suédine,cotons cirés, métals, élastiques.

ATTENTION ! Il faut laisser votre création refroidir avec de la manipuler et éviter les risques de brûlure.

Les conseils de notre coach / Les astuces de nos clients

  • Les fabricants en déconseillent donc l'utilisation pour les moins de 8 ans. Dés qu'on la modèle, un film se dépose sur les doigts avec le risque pour les jeunes.
    enfants de se frotter les yeux ou de mettre les doigts à la bouche. Pour eux, mieux vaut modeler de la pâte à sel ou de l'argile, matières naturelles.
  • La pâte polymère n’est pas toxique mais si toutefois vous avez une peau sensible, Il est conseillé de porter des gants.
  • La cuisson de la pâte doit se faire dans une pièce aérée. Si la température du four est trop élevée, ouvrez les fenêtres, car la pâte peut émettre des fumés toxiques.
  • Ne mettez pas la pâte dans un four micro-onde
  • Le vernis utilisé est aussi du vernis Fimo, ou un vernis acrylique. En aucun cas, il ne faut utiliser de vernis à ongles qui rend la pâte collante même après.
    Si la pâte se ramollie trop, il suffit de la mettre au réfrigérateur quelques minute ou la laisser reposer.
  • Certaines pâtes déteignent sur les doigts et donc salies les pâtes claires. Gardez prés de vous des lingettes pour vous essayez les mains à chaque changement de couleurs.
  • Je ne jete jamais le reste de pâtes mélangées. Je la garde dans un Tupperware réservé aux restes de pâte car elle peut servir pour faire le noyau des perles que je recouvre d’une pâte neuve afin d’économiser sur celle-ci. Mais aussi réaliser des moules, des plaques de textures…
  • Pour le ramollisseur à pâte: il faut 1/3 de ramollisseur pour 2/3 de pâte environ.
  • Pour cuire vos perles et éviter qu’elles ne se collent les unes aux autres ou sur la plaque et ne gardent une marque aplatie, vous pouvez faire un accordéon avec du papier sulfurisé ou du papier d’aluminium. Vos perles garderont une belle forme arrondie.
  • Pour vernir vos réalisation, je vous conseille le vernis glassificateur de Cléopâtre. Elle donne une extra brillance à vos réalisations. De plus, elle a un effet résinant. C’est-à-dire, plus vous mettez de couches en respectant bien le temps de séchage indiqué sur l’emballage, plus le vernis est épais et plus votre création sera protégée et brillante.
  • Si la seringue à pâte s’encrasse ou est difficile à nettoyer, passer la au four pendant quelques minutes pour faire durcir les résidus. Il suffira juste de gratter l’intérieur avec un brochette en bois pour ôter la pâte.
  • Si toutefois vous n’arrivez pas à faire sortir la pâte facilement de la seringue, aidez d’un étau ou d’une seringue à mastic dans laquelle vous coincerez la seringue à pâte